ALPILLES : Schéma d’interprétation de Notre Dame du Château

Objectif : Proposer au public une découverte sensible du territoire des Alpilles à travers l’interprétation de sites patrimoniaux

Le Parc naturel régional des Alpilles souhaite renouveler son offre de découverte du massif. Pour cela, il a convié le Musée des Alpilles et le CPIE à réaliser ensemble une démarche d’interprétation. Cette démarche invite le visiteur à aller au delà de la simple découverte d’un lieu en proposant une histoire, des expériences sensibles et de la réflexion pour une appropriation du territoire. Elle cherche à donner du sens à la visite et faire comprendre la signification et la valeur d’un lieu, d’un territoire.
Dans un premier temps, cette démarche a été mise en place de manière expérimentale sur le site de Notre Dame du Château. Cette expérimentation constitue un premier pas vers une démarche d’interprétation développée à l’échelle du territoire.
Le site de Notre Dame du Château a été choisi non seulement pour  sa beauté, mais aussi pour la singularité de son histoire. Cette chapelle a été construite sur un promontoire au XI° siècle, elle est un lieu de pèlerinage, temps fort de la vie sociale  qui a traversé l’histoire.
En effet, la statue de la belle Briançonne sort chaque année en procession pour aller de St Etienne du Grès à Tarascon, depuis près de 700 ans. A travers l’interprétation du site, elle convie le visiteur à remonter le temps avec elle, à travers un cheminement sur le sentier emprunté par les processions. Depuis 700 ans, quels que soit les évènements historiques ou les conditions climatiques, la procession a eu lieu pratiquement sans interruption. Sa persistance illustre la façon dont religieux et profane se mêlent dans les traditions locales et de manière plus générale interroge les relations entre sociétés et religion.
Le Musée des Alpilles et le CPIE se sont associé pour la conception de la démarche et pour la rédaction d’un livret accompagnant la visite. Ce livret est disponible auprès du parc naturel régional des Alpilles.

Comments are closed.