Sauvons nos abeilles et nos pollinisateurs

L’Union régionale et 6 des CPIE de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur propose de faciliter et accompagner le changement de regard et de pratiques auprès de différents acteurs professionnels qui ont des espaces verts en gestion… chaque acteur peut contribuer au maintien des espèces pollinisatrices.

Contexte

Le déclin mondial du nombre d’espèces pollinisatrices observé par les scientifiques met en lumière de nouvelles problématiques, notamment sur le maintien de la biodiversité végétale sauvage et cultivée. En effet, les pollinisateurs comme les abeilles, les papillons mais aussi les guêpes, syrphes, ou même les oiseaux et les chauve-souris, sont indispensables pour la pollinisation des plantes. Dès lors, l’effondrement des pollinisateurs pourraient engendrer non seulement un impact sur la biodiversité et les écosystèmes, mais aussi sur notre sécurité alimentaire.
Aujourd’hui il est estimé qu’une espèce d’abeilles ou de papillons sur 10 est menacée d’extinction. De nombreux facteurs sont responsables de ce déclin. Par exemple, l’urbanisation croissante, qui entraînant l’artificialisation des sols, ce qui s’accompagne d’une diminution des espaces naturelles, qui sont les garde-mangers et habitats des espèces pollinisatrices. L’utilisation de produits chimiques dans les cultures mais aussi dans les espaces verts des villes ou des particuliers participent aussi à la disparition des espèces.

Durant des années, les particuliers ainsi que les collectivités et les entreprises d’espaces verts ont majoritairement pratiqué la culture ornementale et potagère de manière “intensive” avec l’utilisation de pesticides, d’engrais chimiques, la plantation d’espèces horticoles non mellifères, la monoculture, l’importation d’espèces exotiques… Ces pratiques ne permettent pas de préserver la biodiversité et l’équilibre des écosystèmes environnants et créer des espaces, certes esthétiques mais éphémères et non vivants. C’est donc auprès de ce public qui est le plus facile d’agir pour favoriser la biodiversité végétale et animale grâce à des pratiques douces et respectueuses de l’environnement.

Faire changer de pratiques à des équipes techniques habituées à fonctionner d’une certaine façon depuis des années ne peut se faire que par une réflexion collective et partagée et un accompagnement technique. Il faut comprendre les enjeux globaux, connaître les leviers d’actions et oser l’expérimentation.

Cela nécessite d’accompagner les équipes vers un changement de vision, d’amener des connaissances d’actualités, de former à de nouvelles pratique… Elus et techniciens, qu’ils soient de structures privées ou publiques, ont ainsi besoin d’accompagnement et d’un regard extérieur pour faire évoluer leurs pratiques.

Le projet

L’Union régionale avec l’appui de 6 des CPIE de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a répondu à l’appel à projet de la région Sud « Sauvons nos abeilles et nos pollinisateurs ». Dans ce cadre chaque CPIE s’engage à aider et accompagner un acteur (institutions ou établissements) à prendre en compte l’enjeu des pollinisateurs dans la gestion de leurs espaces verts. En évaluant avec lui les contraintes, freins et opportunités qu’il rencontre au quotidien et qui aideraient à l’accueil et au maintien des espèces pollinisatrices.

Le CPIE Rhône-Pays d’Arles accompagnera le collège de Simone Veil, situé sur la commune de Chateaurenard, dans l’écologisation de ses pratiques sur ses espaces verts. Ce partenariat sera l’occasion de sensibiliser d’une part les agents techniques et d’autre part les collégien.ne.s. Ce travail s’étendra sur 1 an, avec une première phase de diagnostic (état des lieux des pratiques et perceptions), une deuxième phase de dialogue et atelier (sensibilisation des agents et collégien.ne.s à l’enjeu pollinisateur), une troisième phase d’action (changement de pratiques), et une dernière phase d’évaluation.

Partenaires du projet

Chiffres clés

0
Union régionale
0
CPIE de PACA
0
projet d'intérêt général

Vous souhaitez obtenir plus de renseignements ?
Contactez la chargée de projet !
04 90 98 49 09

Liséa Donadille

Liséa DONADILLE

Chargée de mission "Médiation territoriale"